Le tango. Cette inquiète recherche de la liberté

16,00

162 pages avec illustrations.

Pour la première fois, un travail sur la dynamique du Tango se propose de dialoguer sur le thème des aspects techniques et théoriques de cette danse portègne qui identifie Buenos Aires aux yeux du monde.

Gloria Dinzel, Rodolfo Dinzel
Lire plus...

Pour la première fois, un travail sur la dynamique du Tango se propose de dialoguer sur le thème des aspects techniques et théoriques de cette danse portègne qui identifie Buenos Aires aux yeux du monde.

Cet essai est une synthèse des recherches que Gloria et Rodolfo Dinzel ont menées pendant des années, avec le projet d’y présenter les puissantes idées à l’œuvre dans le Tango. Si le lecteur sait danser, il pourra corroborer les processus intérieurs qui l’habitent pendant sa danse. S’il ne danse pas, le lecteur pourra comprendre pourquoi quelqu’un a dit que le Tango est la danse la plus profonde de l’histoire de l’humanité.

Avec ce livre, les auteurs ne cherchent pas à enseigner des figures, des séquences, ou des secrets chorégraphiques en direction de l’amateur de Tango mais ils entrent dans les profondeurs de cette danse merveilleuse, dans son histoire et dans ce que, grâce à elle, nous pouvons exprimer.

Ils révèlent les postures anatomiques et les dispositions psychologiques qui entrent en jeu tant pour le ou la partenaire que pour le couple et qui concourent à l’expression Tango, en étudiant de près chaque élément de base de cette danse, dans les différents chapitres.

Ils abordent les techniques qui, comme le dit Rodolfo, nous permettent, à nous danseurs professionnels ou amateurs, de danser un Tango conforme à la posture, au mouvement, à l’expression, l’attitude, le caractère, en un mot, à la “manière” spécifique de cette danse qu’on se doit de respecter car elle détermine que nous dansons vraiment le Tango et non que nous bougeons seulement sur une musique de Tango.

Au XXIè siècle, le Tango s’est diffusé partout dans le monde. Ce sont ses figures sous leurs noms originaux, ses enchaînements et ses chorégraphies que nous apprenons souvent assez vite; il s’agit là de la “forme” du tango. Mais, nous les Argentins savons que plus nous pénétrons dans le plaisir de la danse, plus il devient important d’acquérir la “manière” et d’y être fidèle. C’est une entreprise qui se révèle ardue mais indispensable car la “manière” est nécessaire pour danser et en transmettre l’essence, pour nous inspirer quand nous nous plongeons dans cette danse, chaque fois que nous entendons cette musique et que deux êtres la dansent, enlacés en abrazo.

Le couple Dinzel a parcouru le monde entier comme danseurs solistes dans la troupe d’artistes de la compagnie Tango Argentino et en tant que chorégraphes de différents spectacles qu’ils ont mis en scène et en tant que danseurs dont Mikhail Baryshnikov a dit: “Le Tango est une danse d’une beauté indescriptible: elle a la finesse du ballet et le feu du flamenco”

Gloria et Rodolfo sont aussi les auteurs du livre: Le système Dinzel de Notations Chorégraphiques, travail qui présente, en code graphique plus de 3600 figures. Actuellement, le couple Dinzel se consacre à l’enseignement; ils ont récemment publié un essai qui aborde l’étude de l’improvisation de la technique, et de la théorie de la pratique.

Le tango, une danse, cette inquiète recherche de la liberté a été publié par l’éditeur ABRAZOS en allemand, en italien, et en anglais.